Résultat de la consultation autour du jus de pomme, des yaourts et du beurre de baratte !

L’augmentation du coûts de l’énergie et des matières premières depuis près de deux ans nous a conduit à ajuster le PVC (Prix Voté Conseillé) de nos produits pour continuer à soutenir les producteurs.

Nous avons demandé la mobilisation de tous les sociétaires pour décider collectivement comment les aider et permettre aux producteurs de conserver, de façon durable, une juste rémunération ! 💪

Contexte global : valider les évolutions de prix

📈 Ce contexte inflationniste est toujours d’actualité, et les dates des négociations commerciales, auxquelles les partenaires qui transforment et conditionnent nos produits solidaires sont soumis, ont été avancées.

📆 Le calendrier des négociations commerciales annuelles a ainsi été avancé au mois de novembre (au lieu du mois de janvier habituellement). Cela contraint les partenaires fabricants à analyser leurs coûts de production et à communiquer les conditions de vente dans un temps extrêmement court.

💪 Au nom de tous les consommateurs, nous avons fait des réunions d’informations et des échanges avec les producteurs et les fabricants. Le détail de ces échanges est rapporté ci-dessous.

Résultats

Merci aux 818 sociétaires qui ont voté ! 🙏

Les votes ont donc validé le changement des prix votés conseillés :

1,99€ pour le jus de pommes afin d’augmenter la rémunération des producteurs et pour couvrir les charges du fabricants, avec 94% de oui.

2,43€ pour le yaourt nature et 1,65€ pour le yaourt à la vanille suite à une baisse des coûts pour le fabricant, la rémunération des producteurs restant la même, validé avec 94% de oui également.

Les sociétaires ont enfin voté pour la suspension du Fonds Bleu Blanc Coeur pendant un an avec 52% de oui.

La cagnotte actuelle permettra tout de même de continuer à financer des améliorations des projets à vocation santé et environnement des exploitations à hauteur de 53.000 € environ. 

Le beurre de baratte reste cependant bien labellisé Bleu Blanc Coeur de par le cahier des charges voté collectivement et appliqué par les 27 producteurs.

Brique jus de pomme C'est qui le patron
🍏 Jus de pomme

Pour la brique de notre jus de pomme, le nouveau prix voté conseillé en rayon sera à 1,99€ (contre 1,93€ avant la consultation) pour maintenir une juste rémunération.

La hausse est de +6 centimes et se décompose sous cette forme :

👉 Rémunération producteurs (+1.35 centimes/L soit +10€ par tonne de pommes vendues)
👉 Pressoirs (+3 centimes/L)
👉 Conditionneur (+1.64 centimes/L)

Le changement sera effectif dès début février 2024.

 

Explications 👇

 

🧃Afin de respecter les contraintes légales (avancée des dates de négociations imposée par l’Etat), le partenaire fabricant a été dans l’obligation d’acter ces tarifs avec la grande distribution dans des délais très courts, ne nous donnant pas la possibilité de valider collectivement ces évolutions en amont.

       🔎 Si ce prix n’avait pas été communiqué à la grande distribution, les producteurs n’auraient plus été rémunérés correctement, tout comme le pressoir et le conditionneur. Leurs hausses de coûts n’auraient donc pas été prises en compte dans les délais impartis par le calendrier des négociations commerciales.

💪 Cependant, si, collectivement, nous sommes en désaccord avec ces nouveaux prix, nous pouvons faire le choix d’arrêter le produit.

      🔎 Notre jus de pomme serait donc commercialisé au prix de 1.99€ à partir de février 2024, et ce jusqu’à écoulement des stocks. Nous devrons alors nous réunir tous ensemble pour voter un nouveau cahier des charges du jus de pommes, avec des critères différents de notre jus de pomme solidaire actuel. Cet arrêt du produit aura néanmoins un impact sur les 40 familles de producteurs que nous soutenons actuellement.

Le jus de pommes CQLP contribue à soutenir 40 familles de producteurs situées en Alsace, Pays de la Loire et Normandie 🙌

  • En 2017 nous avons collectivement voté pour les critères de notre jus de pommes solidaire !
    La juste rémunération des producteurs était de 0,193€ le kilo de pommes et le prix voté conseillé (PVC) de 1,62€.
  • En mai 2021, nous avons collectivement choisi d’améliorer le cahier des charges du jus de pommes CQLP. Depuis cette période, les producteurs respectent le cahier des charges Haute Valeur Environnemental, ainsi nous avons décidé tous ensemble d’augmenter la rémunération des arboriculteurs à 0,25€/kg de pomme. Le PVC de notre jus solidaire était alors de 1,72€.
  • En 2022, les couts de production au niveau du pressage des pommes et du conditionnement ont explosé et le PVC de la brique solidaire est passé à 1.93€. Quant aux 40 familles de producteurs, elles ont à l’époque choisi de garder la même rémunération. Cette hausse a été effective en mars 2023.
  • En 2023, nous avons continué de travailler main dans la main avec les producteurs et les partenaires fabricants. Ils nous informent aujourd’hui que leurs charges continuent d’augmenter.

🍎 Les producteurs nous ont alerté que leur rémunération est de nouveau insuffisante. Pour se projeter durablement et sereinement sur leurs exploitations, les arboriculteurs ont besoin de 0,26€/kg de pommes.

🍎 Les pressoirs ont également des coûts qui augmentent, leur besoin est d’environ :

  • +0,5 centimes/L de jus pour transporter les pommes jusqu’au pressoir, et le jus jusqu’au partenaire conditionneur,
  • +2,5 centimes/L de jus pour stocker et presser les pommes (ces coûts sont liés aux dépenses énergétiques pour presser les pommes : électricité et gaz).

🍎 Jus de Fruits d’Alsace (JFA), le partenaire conditionneur, voit quant à lui ses coûts augmenter de 8% (soit + 1.64 centimes/L de jus de pommes), sur les poches de dépense suivantes :

  • L’électricité et le gaz sont les deux principales sources d’énergie utilisées et sont nécessaires au bon fonctionnement des lignes de production chez le partenaire. Par exemple, l’énergie est utile pour pasteuriser (stérilisation) le jus. Les prévisions données par le partenaire nous amènent à des coûts d’énergie en hausse d’environ 24% par rapport à 2023.
       💡 Bon à savoir : chaque entreprise réalise ses achats d’énergie avec des contrats différents selon leurs stratégies. Dans cette période de fortes variations, cette poche de dépenses peut donc augmenter pour certains, comme c’est ici le cas ; ou baisser pour d’autres, comme pour les yaourts.
  • Le transport, pour acheminer les briques de jus auprès des entrepôts de la grande distribution. A date, les coûts liés aux transports ont évolué d’environ 21%.
  • La taxe écoemballage, qui est une contribution au recyclage des emballages ménagers. Cette taxe est obligatoire pour tous les conditionneurs. Elle dépend des différents matériaux (plastique, carton, etc.) qui composent les emballages. Sur la brique de jus de pommes elle est en hausse de presque 6%.
🐮 Yaourts

Nous avons validé collectivement la baisse du prix de vente de nos yaourts, tout en maintenant une juste rémunération des producteurs.

Le nouveau prix voté conseillé des :

👉 Yaourts nature sera de 2,43€ (contre 2,46€ avant la consultation)

👉 Yaourts à la vanille sera de 1,65€ (contre 1,68€ avant la consultation)

Le changement sera effectif entre février et mars 2024.

Explications 👇

 

Le partenaire fabricant prévoie des baisses des prix de nos yaourts solidaires 📉 et la rémunération des producteurs restera la même qu’en 2023 (soit 0.54€/L).

Ces yaourts contribuent à soutenir quatre familles de producteurs situés en Côte d’Or et Haute Marne 🙌

  • En 2018, nous avons collectivement voté pour les critères des yaourts natures solidaires ! La rémunération des producteurs était de 0,39€ le litre de lait et le prix voté conseillé (PVC) du produit de 1,92€.
  • En 2021, afin d’augmenter le soutien aux quatre producteurs, nous avons voté pour créer une référence de yaourts à la vanille en x8 😊. Depuis peu, nous avons choisi de retrouver les yaourts à la vanille au format x4 (le format x8 n’était pas le + adapté dans nos rayons).
  • En 2022, en étant très attentifs à l’augmentation des charges des producteurs afin qu’ils puissent envisager sereinement l’avenir sur leurs exploitations nous avons choisi collectivement d’augmenter à trois reprises la rémunération des producteurs. Le partenaire fabricant a eu également des hausses de coûts de fabrication à cette période que nous avons collectivement validées.
  • En 2023, nous avons continué de travailler main dans la main avec les producteurs et le partenaire fabricant. Les tendances de coûts de nos yaourts solidaires sont à la baisse.

🐮 Les quatre producteurs de lait pour les yaourts nous confirment avoir besoin de conserver leur rémunération actuelle, leurs charges n’ayant pas baissé par rapport à l’année dernière. Pour envisager l’avenir sereinement, les producteurs ont besoin de conserver leur rémunération à 0,54€/L de lait.

🐮 Du côté de nos échanges avec le partenaire fabricant, Eurial Ultra Frais, ils projettent pour l’année 2024 📉 des baisses de coûts compris entre 2% (pour les yaourts nature) et 4% (pour les yaourts vanille) par rapport à 2023.

Cette baisse est principalement expliquée par :

  • L’électricité et le gaz : ce sont les deux principales sources d’énergie utilisées et nécessaires au bon fonctionnement des lignes de production, par exemple pour pasteuriser (stérilisation) le lait. Les prévisions que le partenaire nous a présentées nous amènent à des coûts d’énergie en baisse de 38 à 43% par rapport à 2023.
        💡 Bon à savoir : chaque entreprise réalise ses achats d’énergie avec des contrats différents selon leurs stratégies. Dans cette période de fortes variations, cette poche de dépenses peut donc baisser pour certains, comme c’est ici le cas ; ou augmenter pour d’autres, comme pour le jus de pommes.
  • Les emballages des yaourts CQLP sont composés de carton, plastique et papier. Cette année, le partenaire fabricant paie moins cher le carton utilisé pour les yaourts, les prix du plastique et du papier restent plutôt stables. Par rapport à 2023, le prix des emballages est projeté pour l’année suivante en baisse de – 18% (pour le yaourt nature) et – 40% (pour les yaourts à la vanille, car nous avons choisi collectivement de supprimer le suremballage en carton dès 2024).

👉 Ces baisses compensent certains couts de fabrication qui sont en hausse (les salaires des employés des usines et les investissements sur les projets de formation : +17%.

Au global les couts de fabrication du partenaire fabricant restent largement supérieurs aux couts qu’ils avaient avant 2022.

Beurre de baratte doux et demi-sel des consommateurs - C'est qui le Patron
🧈 Beurres de baratte Bleu-Blanc-Cœur

Nous avons collectivement validé la suspension du fonds Bleu Blanc Cœur (BBC) pour un an.

👨‍🌾 En suivant l’avis des producteurs, et en décidant de suspendre le fonds BBC, le Prix Voté Conseillé (PVC) de la plaquette de beurre restera le même, à 3,39€ environ.

👉 Dans tous les cas, la rémunération des producteurs est maintenue à 555€/1000L.

Ces beurres contribuent à soutenir 27 familles de producteurs situés en Bretagne et Normandie 🙌

  • En 2018, nous avons collectivement voté pour les critères des beurres de baratte solidaires ! La juste rémunération des producteurs était alors de 0,42€ le litre de lait et le prix voté conseillé (PVC) de 2,79€.
  • En 2022, afin que les producteurs puissent envisager sereinement l’avenir sur leurs exploitations, nous avons choisi collectivement, au fil des mois, d’augmenter à trois reprises la rémunération des producteurs. Le partenaire fabricant a eu également des hausses de coûts de fabrication : il a dans un premier temps choisi de ne pas répercuter sur le PVC, afin de limiter son augmentation ; mais cette augmentation des charges était telle que, dans un deuxième temps nous avons accepté collectivement d’augmenter le PVC pour que tout les maillons de la chaine soient rémunérés de manière juste.
  • En 2023, nous avons continué de travailler main dans la main avec les producteurs et les partenaires : Eurial et l’association BBC. Le partenaire Eurial nous alerte à nouveau des hausses de coûts qu’il subit. De plus, nous observons une baisse des ventes de nos beurres solidaires (dont le prix est élevé dans un contexte d’inflation) ainsi que le déréférencement de notre beurre ½ sel chez Auchan.

Avec les producteurs, l’association Bleu-Blanc-Cœur (BBC) et le partenaire fabricant, deux sujets sont en cours de discussion :

👉 Les coûts de production
👉 L’avenir du fonds BBC

 

A propos des coûts de production

 

🧈 Les 27 producteurs nous informent avoir besoin de conserver leur rémunération actuelle, leurs coûts de production n’ayant pas baissé par rapport à l’année dernière. Pour envisager l’avenir sereinement, les producteurs ont besoin de conserver leur rémunération à 0,555€/L de lait.

🧈 Nous sommes en cours de discussion avec le partenaire fabricant et n’avons pas les informations définitives, nous parlons ici d’approximation. Toutefois, il semblerait que le partenaire fabricant projette pour l’année 2024 des hausses de couts de fabrication d’environ 7% par rapport à 2023.

Cette hausse est principalement expliquée par :

  • L’électricité et le gaz : ce sont les deux principales sources d’énergie utilisées et nécessaires au bon fonctionnement des lignes de production, par exemple pour pasteuriser (stérilisation) le lait. Les prévisions que le partenaire nous a présentées nous amènent à des coûts d’énergie en hausse par rapport à 2023.
    💡 Bon à savoir : chaque usine/entreprise réalise ses achats d’énergie avec des contrats différents selon leurs stratégies. Dans cette période de fortes variations, cette poche de dépense peut donc augmenter pour certains, comme c’est ici le cas ; ou baisser pour d’autres.
  • Le soutien des salariés de la laiterie : notre beurre solidaire soutient les producteurs mais aussi les salaires de ceux qui travaillent sur les lignes de productions, ainsi que les transporteurs. La hausse des coûts de production inclut ainsi une revalorisation de ces salaires.

Bien que certains coûts de production soient en baisse (comme les coûts des emballages qui vont vraisemblablement baisser de 4%) ils ne compensent pas les hausses rencontrées par le partenaire.

 

A propos du fonds Bleu-Blanc-Coeur

 

 

🐮 Lors de la création de notre beurre, nous avons voté que, pour chaque plaquette de beurre vendue, 6,2 centimes soient versés dans un fonds Bleu-Blanc-Coeur. Ce montant est collecté en soutien aux exploitations en conversion vers une agriculture santé et environnement.

 

Voici les constats observés avec les producteurs après quatre années :

🐮 Depuis la création de ce fonds BBC, plus de 144 843€ ont été cagnottés. Ils ont permis de soutenir au total 84 exploitations en conversion 🥳 Merci à tous !

🐮 Aujourd’hui, du fait de la conjoncture, il n’y a presque plus d’exploitations qui se convertissent dans le cadre de la démarche Bleu Blanc Cœur. La cagnotte est utilisée actuellement pour :

🌳 acheter du matériel améliorant les conditions de travail des producteurs et la santé de leurs animaux et
🌳 valoriser les actions visant à diminuer les émissions de  gaz à effet de serre sur les exploitations.

 

L’avis des producteurs 

 
  • Les producteurs sont d’avis de suspendre temporairement ce fonds pour 1 an (du 1er mars 2024 au 1er mars 2025).
  • Ils nous informent aussi que le soutien apporté par nos beurres solidaires via la juste rémunération reste impactant pour leurs exploitations. Ils sont fiers d’être producteurs pour CQLP.

Si nous décidons de valider la suspension pour 1 an de ce fonds, les exploitations pourront encore bénéficier des fonds déjà cagnottés : il y a un reliquat des années précédentes d’environ 26 000€ et les ventes de 2023 permettent de récolter environ 27 000€ complémentaires. 

👉 Les producteurs continueront donc d’être soutenus dans leur actions en faveur d’une agriculture santé et environnement.

La suspension des versements vers ce fonds permettra, si nous le validons collectivement, de maintenir un prix stable, puisqu’elle compense la hausse des couts de productions du fabricant. Le prix voté conseillé resterait stable à environ 3,39€ (détail des coûts en cours de finalisation).

Sur le même thème

👉 Voir tous les articles

Tous ensemble pour aider les producteurs !

Déjà 30 000 personnes prêtes à déployer cette étiquette solidaire en soutien aux producteurs !