Résultats de la consultation autour du projet de jus d’orange !

Après l’arrivée du jus de pomme 33cl en juin dans les TGV, c’est maintenant le jus d’orange des consommateurs qui pourrait faire son entrée dès le printemps prochain dans les trains SNCF ! 😊

C’est une belle opportunité pour apporter notre soutien aux producteurs d’orange mais cela soulève deux questions importantes pour l’initiative.

Une collaboration avec un autre pays de l'initiative ?

Le jus d’orange des consommateurs CQLP n’existant pas encore, nous nous sommes d’abord demandé s’il était possible de le faire 100% français mais faute de filière d’oranges suffisamment développée en France il est impossible de réaliser ce jus d’orange à partir d’oranges françaises.

A partir de là, nous nous sommes dit que nous pourrions nous appuyer sur ¿Quién es el jefe?, l’initiative de consommateurs espagnole qui a déjà voté le cahier des charges des oranges des consommateurs. 🍊 Nous pourrions repartir du cahier des charges espagnol comme base pour créer notre jus d’orange des consommateurs.

Mais cela soulève un autre point clef, qui est d’ailleurs régulièrement abordé en Assemblée Générale : l’export de produits entre pays déployant l’initiative est-il autorisé ?

La création d'un cadre à l'import/export des produits de la démarche

Régulièrement des questions reviennent sur la possibilité de trouver un jour les produits des initiatives provenant d’autres pays dans nos rayons en France. Jusqu’à présent cela n’était pas autorisé faute de cadre clair fixant les conditions indispensables à l’exportation d’un produit : qui pourrait imaginer un lait étranger vendu en France sous les couleurs de la démarche !?

Nous avons donc élaboré un cadre pour pour exporter et importer des produits des différents pays ayant développé l’initiative. En voici les points clefs :

  • Le produit doit déjà être présent et voté par les consommateurs du pays exportateur
  • Pas de capacité à créer ce produit en local pour le pays qui importerait le produit en question (absence de filière, ou filière peu mature)
  • Il doit exister une réelle opportunité de distribution qui assure un certain volume pour les producteurs du pays exportateur
  • L’échange de produits doit se réaliser seulement entre les pays porteurs de l’initiative (pas d’exportation lointaine, ce sont les consommateurs de chaque pays qui doivent choisir et porter les produits)
  • Chaque produit importé est traité au cas par cas et doit être soumis à la validation des communautés de consommateurs, la priorité pour chaque initiative étant de s’engager sur son territoire national.

Nous pouvons donc valider ou non ce cadre pour ouvrir la porte à ce projet de jus d’orange et les projets futurs entre pays de l’initiative.

Résultats

Près de 1 000 sociétaires ont voté lors de cette consultation ! 😊 Une large majorité est d’accord pour lancer le projet d’import/export de produits entre pays de l’initiative et pour lancer la première collaboration avec « ¿Quién es el jefe? » en créant le jus d’orange des consommateurs ! 🍊 Bravo pour cette décision qui va donner une nouvelle ampleur à notre démarche collective.

Besoin de la mobilisation de tous ! 💪

Le lait bio et le concassé de tomates arrivent en rayon.

S’ils ne sont pas encore dans votre magasin, demandez leur arrivée 👇