Le jus de pomme arrive dans les wagons-bars des TGV !

Depuis quelques semaines, nous sommes en relation avec Newrest, le prestataire qui s’occupe des produits disponibles à la carte des wagons-bars SNCF. Nous avons plus précisément discuté du jus de pomme créé tous ensemble car les équipes de Newrest sont intéressées pour l’ajouter à leur carte. 😊

Si nous le validons, le jus de pomme CQLP pourrait donc se retrouver à la carte d’été des TGV InOui et Intercités au départ et à destination de France, soit dès le 23 juin prochain !

Résultats

C’est validé (98% de oui) ! Le jus de pomme CQLP sera présent à la carte d’été de tous les TGV InOui et Intercités au départ et à destination de France ! 😊 Rdv donc dans les trains SNCF à partir du 23 juin pour découvrir ce jus de pomme au format 33cl.

Merci à tous pour cette décision qui va permettre de soutenir encore plus les producteurs de jus de pomme via la juste rémunération votée collectivement (on estime que cela représenterait une augmentation de 16% des volumes pour les producteurs de pommes) mais aussi permettre à notre initiative collective de se faire connaître par toujours plus de consommateurs 😊!

­

résultat consultation sociétaires sur le jus de pomme c'est qui le patron

Concrètement, qu’est-ce que cela représenterait pour notre initiative collective et les arboriculteurs associés à la démarche ?

Cela pourrait être une très bonne nouvelle pour les arboriculteurs car cette présence dans les TGV partout en France permettrait d’augmenter les volumes de jus de pomme des producteurs valorisés au prix “C’est qui le Patron ?!” et donc de les soutenir encore plus via la juste rémunération votée collectivement. On estime que les ventes en wagons-bars seraient d’environ 500 000 briques de 33cl par an, soit 165 000 L par an de jus de pomme ! Cela représenterait une augmentation de 16% des volumes pour les producteurs de pommes. 

Au-delà d’être une très belle opportunité pour les producteurs de pommes, être à la carte de tous les TGV InOui et Intercités permettrait à notre démarche collective de se faire connaître par toujours plus de consommateurs (potentiellement 100 millions de voyageurs par an et 20 millions de personnes qui passent par le wagon-bar 😊) ! 

Concernant le produit qu’on retrouverait à la carte, il resterait le même : le cahier des charges de grande qualité voté collectivement ne change pas : juste rémunération des producteurs (0,25€/kg), pur jus non filtré, agriculture raisonnée, variétés de pommes identifiées, goût qui varie en fonction des saisons…. Seules modifications par rapport au questionnaire initialement voté tous ensemble :  

  • pour mieux s’adapter aux besoins du wagon-bar, il faudrait passer à une brique de 33cl (format idéal pour compléter une formule petit déjeuner ou un goûter). 
  • le jus de pomme en brique de 33cl serait proposé par le partenaire au prix de 3,70 €* dans les trains car cela implique une logistique très différente des briques de jus de pomme 1L distribuées en grandes surfaces. 
*Ce prix nous a été donné à titre informatif, et pourrait être amené à évoluer 😊 

Que comprend ce prix ?

  • Juste rémunération des producteurs de pommes

  • Redevance CQLP (2% du prix final comme pour tous les produits vendus en dehors de la grande distribution)

  • Coûts de transport du partenaire fabricant (plus complexes et conséquents qu’en grande distribution)

  • Coûts logistiques du prestataire (acheminement des produits jusque dans les trains)

  • Coûts de production et fabrication des briques de 33cl (les produits sont fabriqués en très petites quantités).

  • Rémunération de la SNCF et du prestataire (Newrest)

  • Rémunération du personnel de bord

  • TVA (5,5%)

     

Pourquoi les prix des produits sont plus élevés dans les wagons-bars que dans la grande distribution ?

Proposer des produits dans les wagons-bars implique une logistique plus complexe et des intervenants différents de la grande distribution. Plusieurs éléments sont donc à prendre en compte et à intégrer dans le prix du produit :

  • Le coût de revient du produit : 
    • Les coûts de production des jus en briques de 33 cl sont plus élevés : les produits sont fabriqués en petites quantités ce qui impacte le coût de fabrication et le coût d’achat de l‘emballage.
    • Les coûts de transport amont (du partenaire fabricant au prestataire) sont plus importants car il faut livrer des entrepôts en petites quantités toutes les semaines (les lieux de stockage à proximité des gares sont limités en surface) à Paris et dans 7 autres grandes villes (Nice, Lille, Strasbourg, Bordeaux, Lyon et Marseille).
  • La logistique pour acheminer les produits jusque dans les trains puis décharger ceux non consommés lors du trajet est plus important que dans le circuit traditionnel des grandes surfaces. Cette logistique nécessite un nombre de personnes conséquent, notamment parce que l‘activité fonctionne de 5h du matin à plus minuit (7/7). Cela représente plus de 30% du prix final.
  • La rémunération du personnel de bord qui vend les produits tout au long du trajet (rémunération, intéressement sur les ventes, frais d’hébergement lors des trajets le nécessitant …) représente plus de 20% du prix final.

 

Informations complémentaires :

  • Lors d’un trajet, tout n’est pas vendu. Il faut donc transférer la marchandise vers la base logistique de référence pour trier, reconditionner et redistribuer dans les trains. Malgré ce transfert et les prix de ventes réduits sur les produits en fin de vie, il y a malheureusement de la perte, ce qui rajoute une part de coûts supplémentaires.
  • À la fin, le résultat net pour le prestataire est de moins de 2%, et contrairement à ce que le niveau de prix pratiqué pourrait laisser croire, le service de restauration est un centre de coût pour la SNCF qui ne gagne donc pas d’argent en le proposant. Il ne s’agit pas d’une source de revenus supplémentaires pour la SNCF, mais plutôt d’un service disponible pour tous les voyageurs sur 100% des trajets (quel que ce soit le taux d’occupation du train ou le potentiel de chiffre d’affaires, que ce soit rentable ou non).

Besoin de la mobilisation de tous ! 💪

Le lait bio et le concassé de tomates arrivent en rayon.

S’ils ne sont pas encore dans votre magasin, demandez leur arrivée 👇